American gods

Neil Gaiman, American gods: j’étais encore en vacances quand j’ai entamé cette brique que m’avait offerte La Princesse. Les 100 premières pages ont donc été lues en quelques heures et puis, de retour dans nos froides contrées avec le train-train quotidien des journées de travail, j’ai commencé à traîner… Pas que le livre ne me plaisait pas mais je ne trouvais pas de raison non plus à le prendre pour continuer. J’ai aimé le concept, cet espèce de road-movie dans le coeur des Etats-Unis pour tenter de rassembler tous les anciens dieux en préparation d’une guerre avec les nouveaux dieux, mais j’ai souvent eu l’impression qu’il y avait trop de pages, trop d’explications. Sauf lors des interludes consacrés aux histoires d’autres personnes, des immigrés qui ont emmenés leurs dieux sur le nouveau territoire. Bref, je ne suis pas positive à 100% mais je ne suis pas contraire à la lecture d’autres romans du même auteur (que je pense trouver dans la bibliothèque de diane) pour approfondir la question.

5 réponses sur « American gods »

  1. Fredelise dit :

    Moi j’avais bien aimé American Gods…
    Mais le truc c que je l’ai lu il y aune éternité… je m’en souviens plus du tout!
    Rahlala, le temps qui passe….

    ^^

  2. Moi aussi j’oublie très vite le contenu des bouquins que je lis… C’est pour ça d’ailleurs que même aux moments où j’écris le moins sur ce blog, il reste toujours des billets sur les livres, pour me souvenir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.