Five days in Copenhagen

Cinq jours à Copenhague, pour la troisième fois en trois ans, pour cause de Womex (World Music Expo). Je dois bien avouer que mardi, je n’avais aucune envie de partir, diane n’allait pas trop bien et je savais qu’il allait me manquer. Et puis, ce n’est pas toujours simple de se sentir bien quand il faut tenir compte de plein d’autres personnes. Je m’explique: j’ai du caractère, je sais ce que je veux mais je suis aussi assez timide, réservée. Bref, je n’aime pas manger seule au resto par exemple, mais je n’aime pas non plus m’y retrouver dans des grands groupes de 7 ou 8. Et pendant ces cinq jours, c’est ce qui arrive souvent… J’ai donc été boire une bière dans un biergarten à l’allemande, avec des horribles peintures de montagnes sur les murs puis j’ai été manger dans un restaurant indien très très moyen, où les plats étaient fort salés et où la viande n’avaient pas très bon goût. Le lendemain, le resto Thaï Pan, un thaïlandais, était un meilleur choix mais j’ai vite décroché de la conversation à cause du bruit. Là, je me suis sentie vraiment frustrée, aussi de ne pouvoir partir plus tôt pour les concerts. Vendredi a été plus calme: il y avait des showcases à mon hôtel (Avenue Hotel, je recommande) ainsi qu’un menu plat-boisson bien pratique. Et des canapés super confortables. Le samedi, tout est toujours complet à Copenhague. Il n’y a pas tant de restaurants que ça et c’est jour de sortie. Mais un grec des plus classiques avait encore de la place. Nous étions 8 aussi, mais il faisait relativement calme.

Cinq jours de Womex, c’est aussi doser les efforts et lutter contre la fatigue, la foire se tenant toute le journée, avec quelques showcases, puis tous les concerts en soirée, jusque 2h du matin ou plus tard. Rhumes et autres virus sont prêts à attaquer à la moindre faiblesse, ce qui a été mon cas cette année. J’ai passé trois jours avec un beau mal de gorge et un peu de fièvre. Rien de grave mais assez pour avoir souvent bien trop chaud. Et comme les journées sont bien occupées, les occasions de siestes sont assez réduites. Heureusement, mon hôtel était tout proche, j’ai donc pu rentrer me reposer entres les showcases de l’après-midi et les drinks de 17h. Parce que oui, le womex est aussi et surtout un lieu de rencontres, et quel meilleur endroit qu’un apéro ou un drink d’après-midi. Cette année, j’ai donc été à celui du Canada, des pays scandinaves, des Pays-Bas et de la Belgique – finalement, pas tant que ça, sachant que chaque pays/stand en organise un ! Bon d’accord, le dernier jour, j’ai aidé à vider les bouteilles du stand belge… J’ai aussi évidemment ramené un stock de pubs et de cd promo que je devrai trier.

Ces cinq jours laissent finalement peu de temps pour découvrir la ville. Je me souviens qu’à Séville, j’ai attendu les dernières heures de la dernière édition pour visiter les jardins de l’Alcazar. L’année passée, je m’étais un peu promenée dans Copenhague, mais cette année, la météo était plutôt brouillardeuse et je n’ai pas trop été tentée. De plus, je savais à quelles adresses je voulais absolument aller pour deux séances de shopping. Dans la jolie boutique de vêtements rétro Mondo Kaos, je me suis un peu laissée aller mais je n’avais que très peu dépensé durant le mois d’octobre, en prévision. J’y ai trouvé une robe de soirée/cocktail Tara Starlet, une jupe de la même marque, une robe sixties Heartbreaker que je pourrai facilement mettre et une robe tiki estivale de la marque Limb, dont j’avais déjà acheté une robe l’année passée et chez qui je vais certainement encore faire des achats sur le net maintenant que je sais que le 12 me va parfaitement. Samedi matin, je me suis promenée dans la rue commerçante, ne trouvant rien chez Noa Noa, mais j’ai déniché un petit cardigan en laine qui me tiendra bien chaud chez Vero Moda. Et puis aussi la nouvelle petite, Rosalie, une Ugly Doll rose. D’autres me tentaient, mais pas leur prix ! A l’aéroport dimanche, la boutique Noa Noa m’a semblé bien plus intéressante et j’y ai trouvé une jolie robe rouge pour sortir et une cape en lainage qui me tiendra bien chaud. (Je précise ici pour La Princesse que la conversion de prix sur les étiquettes est totalement fantaisiste et j’ai comme l’impression que j’aurais mieux fait d’acheter la cape en euros !).

Restent les concerts, mais j’en parlerai prochainement sur Bruxelles-Bangkok-Brasilia ! Pour les photos, ce sera là qu’il faudra aller, je n’ai pas sorti mon appareil en ville…

2 thoughts on “Five days in Copenhagen

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s