Où mes relations avec mon père sont à nouveau plus équilibrées

Pendant des mois et des mois, je n’ai pas dit grand chose à mon père des problèmes de diane. Et lui se lamentait sur tout et rien, mais surtout sur sa santé. Il m’appelait parfois vers 21h en faisant de grosses crises dépressives, en tournant en rond dans la conversation, en disant qu’il allait mourir bientôt. Je savais à ce moment là qu’il avait déjà pris un somnifère mais aussi qu’il avait bu plus que de raison. Du coup, j’étais dure avec lui puis, dès le téléphone raccroché, je fondais en larmes. Je n’osais plus rien lui dire de ma vie privée parce que je savais qu’il allait trop le prendre à cœur. Il m’a un jour dit que je ne pouvais pas me séparer de diane parce que ça le tuerait. C’est le genre de chose que je ne peux accepter mais c’est aussi une des raisons pour lesquelles je me suis renfermée par rapport à lui.

Début juillet, au pire de la crise de diane, ma tante m’a appelé pour me dire que pendant qu’ils se parlaient au téléphone, il était tombé et n’arrivait plus à se relever. J’ai donc été chez lui en urgence pour me rendre compte que je n’arrivais pas à le relever non plus. J’ai dû appeler à l’aide. Il faisait de nouveau une de ses crises dépressives, mélangeant alcool et médicaments. Plusieurs personnes m’ont alors conseillé de changer mes relations envers lui, ne plus être soignante mais juste sa fille.

Depuis, ça va mieux, je pense qu’il a été très gêné de la situation. Il n’a pas arrêté les somnifères mais a bien arrêté de boire. Et il se sent mieux. Et moi, je peux enfin lui parler. Il sait que ma vie n’est pas facile pour le moment mais il est là, pour diane aussi.

J’avais promis que pendant ma semaine de congé, je l’aiderais à vider un peu sa cave. C’était prévu pour mardi mais l’inondation a changé les plans. Entretemps, il m’avait aussi demandé de lui racheter une nouvelle petite chaîne hi-fi et des oreillers. Je lui ai donc proposé d’aller acquérir tout ça hier au Carrefour. diane a de suite installé la mini-chaîne et après, nous avons trié un peu les caisses qui traînaient dans le garage: des caisses déchetterie, des caisses de vaisselle à donner, des choses à garder. Ensuite, j’ai également fait du rangement dans mes anciens bouquins qui se sont partagés en trois piles: jeter, revendre, garder. Et après ça, nous avons tous été manger au resto grec du coin, l’Akropolis, avec fresque, moulures et statues de rigueur. Hier soir, mon père était heureux, et cela m’a fait beaucoup plaisir.

2 thoughts on “Où mes relations avec mon père sont à nouveau plus équilibrées

  1. Le meilleur moyen d’être assez solide pour soutenir les êtres chers est de se faire du bien à soi-même avant tout. Si tu es diminuée par le stress, la fatigue, le temps pourri, tu n’as rien de bon à offrir aux autres, et je trouve très sain que tu aies décidé de changer tes rapports vis-à-vis de ton père : tu n’as certes pas le pouvoir de changer la situation, mais tu peux choisir de te positionner différemment. Et si tu te sens bien et à ta place dans cette position-là, ça ne peut qu’être bénéfique pour tout le monde.

    Bonne continuation, Miss Sunalee !

  2. J’ai eu de la chance que le changement de situation a été amorcé par mon père lui-même, comme je l’explique dans le billet. Mais il été temps que ça bouge, aucun des deux n’était à l’aise dans cette situation.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s