It’s the end of the world…

Hier matin, je me lève à mon aise vers 9h30 (je suis en congé) et m’installe avec le journal pour déjeuner. Après cinq minutes, j’allume la lumière. Après dix minutes, je vois que les loupiotes de jardin à énergie solaire s’allument. Il fait nuit noire à 10h du matin. Je m’inquiète, j’ai peur qu’une tornade arrache le toit. La pluie commence à tomber, la grêle aussi. Elle fait un vacarme assourdissant sur le toit et les velux. Je descends à la cave pour vérifier que tout va bien et là je vois l’eau qui s’infiltre sous la porte. Dans le garage, il y a déjà 5cm d’eau, je sauve de justesse la tondeuse à gazon. J’appelle diane qui ouvre la porte du garage. Je ne saurai jamais si c’était une bonne ou une mauvaise idée mais l’eau s’engouffre dans le garage, les égouts débordent. L’eau montera jusqu’à 15cm avant de commencer à descendre. Même la machine à laver, le frigo et le surgélateur, pourtant surélevés sont touchés. L’électricité se coupe. Dans la cave arrière, plus profonde, l’eau arrive jusqu’aux genoux. Ce qui est posé en hauteur sur des parpaings a les pieds dans l’eau.

Les trois heures suivantes, nous les passons à écoper, essuyer, pousser l’eau vers l’extérieur. Tous les voisins sont touchés aussi et quand je vois ce qui sort de leurs caves, je suis bien contente d’avoir mis beaucoup de choses en hauteur. Apparemment, ce genre d’inondation arrive tous les 5 ans dans le quartier, toujours suite à des gros orages. Après tout ce travail, je suis vidée mais extrêmement stressée, je n’arrive pas à me calmer, je resterai à fleur de peau toute la journée et même ma nuit a été mauvaise.

Aujourd’hui, j’ai des courbatures partout; je vais tester la machine à laver, elle a l’air de fonctionner mais fait quand même un bruit bizarre. Pour le séchoir, j’ai peu d’espoir mais il faudra bien tenter le coup. Je voyais mes congés différemment, je pensais pouvoir me reposer, mais on est mercredi, et je suis encore plus fatiguée qu’avant. J’espère pouvoir me détendre enfin aujourd’hui…