Apocalypse bébé

Virginie Despentes, Apocalypse bébé: à mon tour d’avoir lu ce roman ! Mon billet sera sans doute plus terre à terre que celui de diane mais peu importe, chacun son style. Histoire d’une ado, Valentine, qui disparaît et qui est recherchée par une détective privée un peu gourde, Lucie. Prétexte pour une belle galerie de portraits, écorchant toutes les catégories de la population, de la bourge BCBG au punk à chien, en passant par les lesbiennes camionneuses. Rien que pour ça, le roman est jouissif ! La fin, par contre, m’a déçue; ça s’accélère, devient apocalyptique en quelques pages et n’a plus grand chose à voir avec le reste du récit. Est-ce que ça valait le prix Renaudot ? Je ne suis pas sûre – mais en même temps, je lis peu de romans primés. Voir aussi le billet du Golb, qui renvoie à d’autres critiques.