sleep

Ce blog me permet de parler de plein de choses mais quand il s’agit de choses vraiment intimes, j’ai plus de mal. Et pourtant, je me sens mal pour le moment… je suis remplie de frustrations, d’anxiété et de tristesse. Revenons loin en arrière: j’ai vécu une relation assez conflictuelle avant celle avec diane. Mon amoureux de l’époque souhaitait une fille à son image et après quelques mois de relation, il a commencé à me reprocher plein de choses. Les disputes étaient très violentes verbalement et étaient toujours précédées par une “sieste” de l’homme en question. J’ai appris à reconnaître un schéma et ces siestes n’annonçaient rien de bien. J’ai pris peur des siestes inopinées.

Retour à ma relation actuelle. diane a toujours été un dormeur aux horaires bizarres. S’endormir avant minuit est impossible, et le w-e, un réveil avant midi n’est pas envisageable. J’ai eu du mal mais je me suis habituée – je suis moi-même très régulière et j’ai besoin de mes 9 heures, m’endormant dès 23h… diane a eu quelques crises d’endormissement soudain, proches de la narcolepsie mais rien de très régulier. Mais à chaque fois, j’ai eu peur, peur d’une dispute remettant notre couple en cause. Je me souviens d’une belle journée de l’été 2009 où il a fait la sieste tout l’après-midi et puis a piqué du nez dans son assiette vers 20h.

Sauf que depuis la fin du mois d’octobre, ces crises se sont répétées, durant souvent trois jours de suite avec environ 20 heures de sommeil par jour. Deux visites chez un médecin et une analyse du sommeil plus tard, un diagnostic a été posé: problèmes au niveau du sommeil paradoxal, micro-apnées répétées et trop peu d’apport d’oxygène dans le sang pendant le sommeil. Bref au plus il dort, au plus il est fatigué. Les semaines avant Noël et entre les fêtes ont été difficiles pour moi: je ne pouvais rien prévoir, j’ai été au Cabaret Années Folles seule, diane dormant debout à 17h30, j’ai traîné devant la télé, préparant des versions plus simples des repas prévu pour deux. Le 31, nous avons mangé ensemble mais j’ai passé le passage à l’an neuf seule, en pleurant… Je m’étais jusqu’à présent toujours débrouillée pour être en compagnie de quelqu’un à ce moment-là même si ce n’était pas toujours très réussi. J’étais en congé et j’ai beaucoup lu. J’ai continué mes récits de voyage. Pour la mise à jour de belfollies par contre, c’est plus difficile: je ne maîtrise ni lightroom pour publier des photos ni le ftp (ce n’est pas difficile, mais il me faut quelqu’un pour l’expliquer).

Un médicament réglant le sommeil paradoxal a apporté un certain soulagement la semaine passée, pendant cinq jours. Nous avons à nouveau pu dormir ensemble, ce qui était devenu impossible parce que les mouvements incontrôlés et le piquage de couette à répétition me réveillaient tout le temps. Ce week-end, les crises sont revenues. Je les vois arriver, souvent plusieurs heures à l’avance. Aucune activité ou distraction ne peut les empêcher, ce n’est pas faute d’essayer. Je me sens tellement impuissante face à cette situation. Je ne peux rien faire, je ne sais pas quoi faire. Nous avons des projets ensemble mais j’ai peur qu’on ne puisse les réaliser. Nous avons prévu d’aller à Gand ce samedi soir pour la finale des Schoon Madammen, après une après-midi shopping mais que faire si diane tombe de sommeil à 17h ? Et je ne me sens pas assez à l’aise pour conduire si loin toute seule.

Un rendez-vous chez l’ORL est prévu pour les problèmes d’apnée, mais si cela ne résout rien ? Si c’est plutôt un burnout ? ça me fait peur parce que je sais que nous sommes partis pour des mois et des mois… et ça fait déjà trois mois… ça ne peut aller que mieux me dira-t’on, mais pour le moment, je ne vois pas trop de porte de sortie. Je dors mal aussi, je pleure souvent de frustration, j’ai des nausées et des vertiges… J’ai envie d’hiberner sous la couette en espérant que ça va passer. Je t’aime, diane, je voudrais qu’on puisse encore faire plein de choses ensemble, discuter, voyager, etc. mais cette situation est très difficile à vivre pour moi…

10 thoughts on “sleep

  1. Les problèmes de sommeil sont toujours très délicats à gérer pour celui qui les vit bien sûr mais aussi pour l’entourage….je traverse en ce moment une période insomniaque qui est extrêmement pénible à vivre. Mon rythme est complètement décalé et j’ai l’impression de passer à côté de la vie. Le fait de ne pas avoir d’emploi ne fait que renforcer la sensation…
    Mon père a vécu des années avec des apnées du sommeil gravissimes (qu’il ignorait)…il était irritable et passait tous ses moments libres à dormir…Ce fût une période assez difficile pour la famille. Quand il a été diagnostiqué, il a décidé de dormir avec un appareil et sa vie a complètement changé. ça a pris un temps d’adaptation mais maintenant, il a un rythme totalement normal.
    Ne perds donc pas espoir, ça prend un peu de temps mais ça va plus que très probablement se rétablir, maintenant qu’il sait quel est le problème.
    Courage à tous les deux, je croise vraiment les doigts pour que les choses s’arrangent pour vous et à plus court terme, pour que la virée à Gand soit réussie😉
    Bises

  2. Merci beaucoup ! ça me rassure quelque part que d’autres personnes sont passées par là.
    J’ai aussi eu des périodes d’insomnies assez graves mais je connais une des causes, le vin. Donc si j’ai quelque chose d’important à faire, je n’en bois pas… Mais il y a plein d’autres facteurs évidemment, le stress en étant un important.
    Bisous !

  3. L’exemple n’est peut-être pas bon, mais ma grand-mère (une dame adorable) faisait des graves apnées du sommeil sans le savoir. Du jour au lendemain, elle est devenue irritable, dormait tout le temps… elle était même effrayante avec ses traits creusés et sa mauvaise humeur. Donc pour moi qui suis très proche d’elle, ça a été dur tous ces moments.

    Et puis suite à une arythmie, on a découvert ces apnées et maintenant, elle dort avec un appareil. Et j’ai retrouvé ma mamie pleine d’entrain et de projets. Donc bon, j’imagine que ça ne doit pas être facile. Courage!

  4. Ne t’inquiète pas trop Miss. Il ne faut pas qu’en plus, ce problème en cause d’autres. Souffle un bon coup, et dis-toi que ceci se terminera bientôt. Je ne sais même pas imaginer comment cela peut être pénible, bien sûr, mais il y a des solutions pour ce type de souci. Temporairement, réorganise une partie de ta vie “à côté” de lui, et moins avec. Ca évitera aussi de le faire culpabiliser, ce qui n’est évidemment pas du tout ton but, et qui ne ferait que rendre les choses plus difficiles.
    Courage !!! A vous deux !

    1. Merci Valérie. Tu mets en effet le doigt sur quelque chose d’important. Je me suis tellement habituée à faire beaucoup de choses en couple que j’ai beaucoup de mal à les faire seules… J’essaie de remédier à ça, par petites choses à la fois.

  5. Je réfléchis depuis hier soir à ce que je pourrais dire pour tenter de te remonter le moral, et en fait, ben… Je n’ai toujours pas trouvé. J’ai été de l’autre côté de la barrière en matière de sommeil, avec des problèmes d’insomnie qui sont maintenant plus ou moins sous contrôle mais qui m’ont pourri la vie pendant des années. C’est très difficile à gérer et on se sent bien impuissant… Au moins, diane est en train de chercher activement une solution, donc tous les espoirs sont permis.

    1. Parfois, on n’a pas de réponse, mais juste le fait que tu te soies manifestée fait déjà du bien. Et puis, rien que pour moi, le fait d’écrire ce billet, cela m’a permis de passer un peu au-delà, de ne pas rester avec mes frustrations toute seule dans mon coin. Et aussi à faire comprendre aux personnes qui me lisent pourquoi certaines choses ne sont pas possibles ou difficiles pour le moment, genre les sorties le soir.

  6. J’insiste moi aussi sur ce qu’Armalite te dit. Diane cherche activement une solution, et le problème est identifié, ce qui dejà un bon espoir ! Ce sont des moments pas évidents à traverser, car les problèmes de sommeil prennent pas mal de temps à se stabiliser, mais courage à tous les deux.

    Et si tu as besoin d’une oreille attentive…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s