Encore quelques livres et un bilan de PAL pas tout à fait rose

Il y a un an, j’évoquais le souhait de diminuer fortement ma PAL et d’acheter moins de livres. Le résultat escompté n’est pas tout à fait au rendez-vous: j’ai acheté (emprunté) 28 livres cette année et j’en ai lu 12 parmi ceux-ci, ainsi que 9 de la liste plus ancienne. Bref 21 livres en tout au lieu des 25 prévus. Je dois cependant ajouter que j’ai mis 3 mois à lire Les bienveillantes et que je me suis attaquée à Quicksilver de Neil Stephenson, en l’abandonnant quelques semaines après (mille pages en anglais, c’est un peu trop pour moi en une fois, mais je ne renonce pas tout à fait !). J’ai aussi commencé un Terry Pratchett que j’espère terminer un jour mais ce n’est vraiment pas mon style d’humour… (heureusement pour ma PAL, en fait, sinon, j’aurais dû rajouter au moins 25 livres d’un coup !).

Quant aux lectures des derniers mois, il s’agit de:

– Laura Kasischke, En un monde parfait: sachant que c’est une de mes auteures préférées, je ne pouvais passer à côté de ce roman et comme toujours, il fera partie des mes meilleures lectures de l’année. On pourrait le comparer à La route de Cormac McCarthy mais en moins sombre et tragique. Quoique, l’histoire n’est pas drôle, une histoire d’épidémie pour laquelle on ne nous donne jamais d’explications, juste quelques touches descriptives des coupures de courant successives, de maladies, de pillages de magasins… mais l’essentiel tourne autour de Jiselle, ancienne hôtesse de l’air qui a abandonné son métier pour épouser un pilote, et qui suite aux circonstances, doit s’occuper de ses enfants à lui qui sont loin d’être reconnaissants. Une nouvelle vie, qui se termine sur l’espoir de s’en sortir. Le genre de livre dont on ne veut pas lire les dernières pages, dont on veut savourer la poésie jusqu’au bout. Le genre de livre où je déprime après l’avoir terminé, sachant que je ne retrouverai pas si tôt quelque chose du même niveau.

– George R.R. Martin, Le trône de fer et Le donjon rouge: suite à l’article très positif du Golb et sachant que c’est une prochaine série HBO (reportée au printemps), je me suis lancée dans cette longue saga. Qu’en dire de plus qu’Armalite ? Est-ce que j’ai aimé ? Oui, même si ce n’est pas un amour aussi inconditionnel que pour Laura Kasischke ! Je suis curieuse de connaître la suite des rebondissements, de voir aussi si le fantastique va prendre un peu plus de place et comment les personnages vont évoluer. Le tome suivant (en trois volumes en français) m’attend sur ma PAL).

– Jonathan Franzen, Freedom: une belle brique mais si peu chère chez Cook and Book, bref je l’ai achetée, tout comme Armalite d’ailleurs. Autant j’ai adoré Les corrections, autant je suis déçue par celui-ci. C’était sans doute le but, mais c’est un ramassis de styles différents selon le personnage qui s’exprime et je n’ai trouvé aucun intérêt dans les péripéties écologico-politiques américaines. C’est une chronique familiale, mais je ne me suis reconnue dans aucun personnage, tous ayant des traits de caractère très énervants. Je dirais que jusqu’au premier tiers, c’est relativement agréable à lire mais la suite devient vite un boulet qu’on traîne avec soi (dans le métro dans mon cas !). J’aurais pu l’abandonner là, mais j’ai du mal à faire ça… j’espérais que ça s’améliorerait…

Là, j’ai quelques jours pour lire La fenêtre panoramique de Richard Yates, j’ai failli louper le rendez-vous de lecture commune avec Yspaddaden suite à une incompréhension de ma part. Aurai-je l’occasion de finir ce livre en 6 jours ?