From 2009 to 2010

Un bilan de l’année et mes résolutions et souhaits pour l’année qui vient en un seul billet, pourquoi pas ?

2009 aura été marqué par la recherche d’une maison, son achat, la vente de la précédente et un déménagement. Je suis encore et toujours étonnée de la facilité avec laquelle tout ça s’est déroulé. Avec le beau mois d’août et de septembre, nous avons profité pleinement du jardin (qui pour le moment n’est qu’une vulgaire pelouse pleine de pâquerettes et de mousse) et de nombreux barbecues que notre infâme ancien voisin nous avait interdit pour des raisons obscures et certainement pas légales. 2010 marquera, je l’espère, de grands travaux d’aménagement du jardin, mais je pense qu’il faudra y aller au bulldozer ou presque. La terre est tellement argileuse qu’elle est comparable à du béton et avant de commencer quoi que ce soit, il faudra amener quelques camions d’humus ou de sable… Mais les projets d’un jardin tiki prennent forme dans ma tête. Reste à trouver un grand tiki en bois ! Et à installer un bar en bambou sur la terrasse… Pour l’avant de la maison, il faudra aménager l’entrée, prévoir une place pour la voiture et planter la petite bande de terre qui reste dans un esprit japonisant. Quant au potager tant désiré, je ne sais pas s’il y aura de la place mais je compte bien continuer à cultiver des plantes aromatiques de toutes sortes. Continuer la lecture de « From 2009 to 2010 »

Little cats and Joe Colombo lamp

En hommage à Teddy qui me fait découvrir des perles du design sixties et seventies, dont certaines se trouvent tout simplement dans le grenier de la maison parentale. Jusqu’à présent, j’ai sauvé la lampe Joe Colombo pour Kartell et je suis toujours à la recherche du réveil Optic de Joe Colombo (en blanc) qui devrait se trouver quelque part dans la maison, mais vu sa taille, les fouilles devront être approfondies. Je me rends compte aussi que la balance Terraillon qu’utilisait ma maman est design, dessinée par Marco Zanuso en 1971.

La lampe m’a servi de lampe de chevet pendant une partie de mon enfance. Mes parents ont dû me l’acheter vers 1977-78, au moment où j’ai reçu une nouvelle chambre. Elle m’a toujours fait penser à un casque de moto… Aujourd’hui, elle revit une nouvelle jeunesse dans mon salon, à côté des deux chats gardiens de la maison. Mraouwwww.

Et puis aussi, sans les liens de Teddy, je ne serais sans doute pas tombée sur le blog de Monsieur Tout Le Monde et donc de Régis et d’Armalite, avec qui j’ai passé de très bons moments cette année.

Une histoire de Noëls

Une histoire douce-amère, très triste par moments (vous êtes prévenus) mais qui finit bien…

(photo de l’album photo, avec mes cousins)

Petite fille, les Noëls se passaient toujours chez mon oncle et ma tante, avec leurs 6 enfants. Enfant unique, au début de la soirée, j’étais terrorisée par tous ces garçons (et une fille) plein d’énergie mais les bras protecteurs de mon oncle et parrain me calmaient bien vite en me montrant la magnifique crèche avec des dizaines de personnages et en me racontant l’histoire du petit Jésus. En général, je ne voulais plus partir à la fin de la soirée… Plus tard, mes cousins se sont tous mariés et sont tous devenus parents d’au moins deux enfants… la fête n’était plus possible, elle avait pris des proportions trop gigantesques. Mes parents ont alors décidé de fêter Noël à la maison, en invitant mes tantes. C’était toute une affaire pour ma maman qui voulait toujours en faire trop, des zakouskis, une entrée, un potage (qu’elle ne voulait pour rien au monde supprimer, alors qu’après l’entrée, plus personne n’avait encore faim), un plat principal, un premier dessert, des fromages, une bûche de Noël… avec en prime l’énervement de ma mère depuis au moins un mois avant la fête ! Il était clair que mon père et moi devions être à ses ordres pour que tout se passe pour le mieux. Père d’ailleurs, qui maniaque de la propreté, nettoyait la maison de fond en comble avant et après les fêtes. J’avais heureusement mon petit monde dans ma chambre dans laquelle je pouvais échapper quelques instants à toute cette activité.

Période heureuse, avec en prime l’anniversaire de mariage de mes parents le 19 décembre et l’anniversaire de ma maman le 24. Et surtout des montagnes de cadeaux, ma mère emballant toute une série de choses plus ou moins utiles comme des chaussettes pour moi ou une loque à poussière pour mon père.

La santé de ma maman se dégradant au cours des années, l’organisation de repas de fêtes avec invités devenait trop difficile pour elle, même si j’avais repris une partie du travail et nous passions les fêtes de Noël à trois (en célibataire que j’étais). Le dernier Noël avec elle a été le plus difficile, elle n’allait vraiment plus très bien mais a fait des efforts énormes pour que nous passions tous une bonne soirée. C’est ce soir là qu’elle a rencontré pour la deuxième et dernière fois mon amoureux qu’elle a adoré tout de suite… Le jour suivant, elle est entrée en clinique, puis dans une maison de repos et n’a jamais repris ses esprits avant de décéder quelques mois plus tard. J’ai perdu ma maman à Noël et un petit peu mon papa aussi, qui n’est plus le même depuis… Les Noëls suivants ont été très difficiles, mon papa déprimant très fort et buvant un peu trop pour oublier tout ça…

Aujourd’hui, ça fait six ans déjà, et ça va mieux. Je vois venir les fêtes avec plus de sérénité: ce soir, c’est moi qui organise la fête de Noël avec mon homme, mon papa et sa compagne. Cela se passera pour la première fois chez moi, avec un bon repas, quelques cadeaux et un bon feu de cheminée. Et ce sera un Noël blanc… Et demain, nous irons tous (mon père et sa compagne compris) manger chez la maman de diane en compagnie de sa grand-mère, son cousin et une amie de la famille. L’ambiance sera joyeuse et festive et d’autres cadeaux seront distribués…

Joyeux Noël !

Petit papa Noël ?

Comme de bien entendu, ma liste à Saint-Nicolas à peine terminée, j’avais à nouveau plein d’idées de cadeaux. Voici donc ce que tu peux m’offrir, petit papa Noël, sachant que ton confrère a juste amené des lapins (crétins pour diane et de Nick Cave pour moi).

– Christa Reniers a des très jolies boucles d’oreilles mais il y n’y a pas de photo sur son site. Comment les décrire ? Elles ont la forme d’une larme, en pierre noire, sur une légère monture en argent.

Charlaine Harris écrit de très jolies histoires de vampires et cie, mais je dois bien dire que j’ai sauté sur l’occasion chez Waterstones: si j’en achetais trois, je n’en payais que deux. Bref, j’ai les 5 premiers volumes de la série des Sookie Stackhouse.

– sur Amazon ou ailleurs, tu trouveras ces jolis verres Bodum. Comme tu verras, il existe plusieurs tailles mais 25 cl me semble idéal pour des cocktails.

– Eddy et Maurice voudraient bien une petite sœur, et puis moi, je trouve que les t-shirts sont très jolis.

– le livre de cuisine indienne d’Anjum Anand me fait saliver. Elle a aussi écrit celui-ci ! Et bientôt sortira ce livre de régime, parce que j’ai quelques kilos de trop dont je me débarrasserais bien.

deux disques de musique pop thaïe dans de beaux emballages.

– de jolies robes (taille 14) ou vestes d’ici. Celles que tu m’as montrées sont très jolies.

– et enfin, ce sac d’Alex Schrijvers, sans doute un peu cher mais plus je le vois, plus il me plaît. Je te mets la photo, ce sera plus simple. Et puis à vous tous et toutes qui me lisez, qu’en pensez-vous ? Est-ce qu’il vaut vraiment ses plus de 300 euros ? (Je n’ai jamais acheté de sac aussi cher – à part le sac Delvaux que ma mère m’a offert pour mes 18 ans et que je ne trouve plus du tout en accord avec mon style actuel).

Me voilà bien matérialiste me diras-tu… Et bien oui, I’m a material girl !

The Dominican

Après une agréable visite aux Héroïnes Héroïques samedi (où j’ai d’ailleurs pu choisir un très joli cadeau de St-Nicolas, des boucles d’oreilles de la Princesse), nous avons été manger. C’était la Restaurant Week, et comme deux fois par an, nous en avons profité pour tester un nouveau restaurant. Suivant une certaine logique, nous avons décidé de continuer la découverte des restaurants d’hôtels, souvent peu connus mais avec une délicieuse cuisine. Après le Smoods de l’hôtel Bloom et l’Atrium du SAS Radisson, nous avions choisi le Dominican.

Le restaurant et ses bouquets – je dois dire que c’est plus joli dans le noir

Première belle surprise: la salle est magnifique, très grande, au haut plafond, au bouquet de fleurs quelque peu tentaculaire et cauchemardesque et surtout, très silencieuse même quand la plupart des tables sont occupées.

Deuxième bonne surprise: les cocktails. La plupart étaient à environ 8 euros, ce qui est un prix tout à fait convenable et comme souvent dans les grands hôtels, le barman s’est révélé être un excellent mixologiste: un Martini pour diane et un Manhattan pour moi, deux classiques qui étaient parfaits. Vu la situation centrale, nous y retournerons pour prendre un verre.

Troisième bonne surprise: le menu à 27 €, menu fixe mais à un prix « restaurant week » tout à fait attractif. En feuilletant la carte, j’ai été attirée par plein d’autres plats mais leurs prix tournent autour des 20-30€ (15 pour les entrées). Après quelques tapenades maison (poivrons et olives), nous avons reçu comme entrée une petite salades au poulet fumé, avec une excellente vinaigrette et des pignons grillés. Le plat principal consistait en un très beau morceau de bar sur un lit de taboulé et accompagné d’une sauce aux poivrons (tout ça est un peu approximatif, je n’ai pas noté le menu). Et pour conclure, un crumble de fruits des bois avec une quenelle de glace vanille. Délicieux !

Et maintenant tout à fait autre chose: j’ai passé mon mercredi à Paris pour faire du shopping avec Armalite. Comme j’ai toujours du retard avec mes articles et qu’elle a fait un beau résumé de la journée, je vous renvoie aux siens. Je publierai peut-être un article plus tard sur le sujet…

The Belgian blogosphere by Plug RTL

Dimanche passé, l’émission Lifestyle de Plouc Plug RTL était consacrée à la blogosphère belge. Sujet intéressant me disais-je mais c’était sans compter la superficialité du traitement du sujet. J’aurais pu m’y attendre: Plug RTL n’est pas spécialement connu pour ses reportages de fond et l’heure de diffusion en fin d’après-midi aurait dû me donner la puce à l’oreille. Même en sachant tout ça, j’aurais de toutes façons regardé: Armalite et Monsieur Tout le Monde étaient invités et je n’aillais pas rater cette occasion de les voir à la télévision. Et puis je me disais que je découvrirais sans doute de nouveaux blogs.

Et bien non – enfin si – mais juste un: il n’y avait qu’une seule autre invitée, Zabou. Et quand on sait que Armalite et MTLM sont un couple, on se dit que la recherche n’a pas été très poussée. Ce n’est pourtant pas très difficile de trouver des blogs belges, il suffit souvent de consulter les liens qui se trouvent sur presque toutes les pages. Je n’ai absolument rien à redire par rapport à la prestation des invités: tous trois semblaient tout à fait à l’aise et ont parlé des choses intéressantes mais franchement, peut-on parler de la « blogosphère belge » en trois blogs ? Un blog bd, un journal intime et un blog de mode (pour faire vite). Où étaient les blogs de musique, de photo, de cinéma, de livres, de voyages… ? Rien de tout ça ! Evidemment, le parti pris était de présenter les blogs comme une thérapie ! Un peu réducteur non ? Et quelle idée de mettre en image de fond deux des pires plateformes pour des blogs, skynet et skyrock, remplies de publicités et mal mises en page !

Un petit mot encore à propos de la présentatrice: si c’est ça le genre de fille qui présente une émission sur le « lifestyle », à peine coiffée et habillée en jeans et chemise à carreaux, il y a encore un long chemin à faire pour la mode en Belgique Wallonie. Je dois dire que même en rue, je suis assez horrifiée du côté troupeau, tout le monde portant la même chose, mais là je pars sur une autre sujet.

Si vous voulez juger par vous-mêmes, c’est par ici, à partir de la 15e minute (je ne sais par contre pas si c’est visible ailleurs qu’en Belgique).

Et vous, que pensez-vous de la blogosphère belge (ou française ou suisse ou …) ?