De l’art de séduire… avec le parfum

Oui, mais comme le dit si bien Dita: « Ne mettez que quelques gouttes de parfum. Qu’il s’approche de vous pour le sentir. »

J’ai horreur de ces femmes qui s’aspergent de haut en bas et qui laissent un sillage odorant derrière elles, sillage qui reste souvent traîner de longues minutes, voire parfois des heures. Et tout ce qu’elles ont touché est imbibé. Peu importe le prix du parfum (même si souvent les moins chers achetés en supermarché sont les pires, plus proches du désodorisant pour toilette qu’autre chose), cela doit rester quelque chose d’assez intime, que l’on sent quand on s’approche, quand on s’embrasse… Combien de fois ai-je été écoeurée dans le métro le matin par le mélange d’odeurs, combien de fois ai-je été un peu malade quand, petite, je devais prendre la voiture avec ma maman tout fraîchement parfumée (ce n’était pas extrême, mais je n’aimais pas ses parfums), combien de fois ai-je dû fermer la porte de mon bureau parce que ma voisine d’en face s’était aspergée de sent-bon à la vanille du Di ? Ou encore cette fois dans un restaurant où je n’ai pas pu apprécier les goûts mon repas à cause d’une vieille rombière sentant le Chanel (ou autre) à des kilomètres. Parfois j’ai envie de leur dire, à ces femmes, qu’elles me rendent malades, mais comment faire ?

Jusqu’à présent je n’ai parlé que de parfums féminins, mais certains hommes ne font pas mieux: il y a en un, un représentant, qui vient chaque semaine dans mon bureau. Après son passage, je dois aérer pendant plus de 10 minutes… Les after-shave peuvent être une calamité ! Juste quelques gouttes sont amplement suffisantes. Et ces machos alors, qui croient que leur parfum attirera les filles comme des mouches. Pas moi en tous cas !

Moi-même, j’aime bien varier mes parfums. Certains sont plus estivaux, d’autres plus hivernaux, d’autres encore m’ont tenté à cause de leur jolie bouteille. Un petit résumé:

Féminité du bois de Shiseido, boisé, un peu capiteux, idéal pour l’hiver.

Hypnôse de Lancôme dont j’aime toujours l’odeur mais qui ne me va plus depuis quelques temps.

Harajuku Love de Gwen Stefani: j’avoue, c’était pour le joli flacon. L’odeur n’est pas désagréable mais ne me plaît que moyennement.

Secret Wish d’Anna Sui, que je ne trouve malheureusement pas en Belgique. J’ai acheté ma bouteille à Bangkok. Life is peachy avec ce parfum qui sent la pêche. Je l’adore ! Idéal pour la mi-saison.

Monsieur Balmain de Balmain: je cherchais quelque chose de citronné et qui tienne plus longtemps que l’Eau de Cédrat de Guerlain. Un vendeur d’une parfumerie, un peu gêné, m’a demandé si un parfum pour homme ne me dérangerait pas… Entretemps j’en suis à ma troisième bouteille. Idéal pour le plein été.

Orange verte d’Hermès: le petit dernier de la collection, qui commence par des notes d’orange et se termine par quelque chose d’assez mystérieux. Un parfum à apprivoiser, mais que j’aime beaucoup. Pour les soirées d’été.

Et vous, quels sont vos parfums préférés ?