Et pour 2009, un bébé ????

The Creatrix – Mark Ryden

Est-ce que je me sens prête pour être maman ? Peut-être.

Est-ce que j’ai envie de me lancer dans l’aventure ? Oui. Mais sans doute qu’une seule fois, donc des jumeaux, ce serait bien. Un de chaque alors.

Est-ce que j’ai envie de me lancer dans les mois qui viennent ? Peut-être. Mais il ne me reste plus autant de temps que ça… aahhh l’horloge biologique… les hommes n’ont pas ce souci, d’autant plus que le mien est plus jeune que moi.

Est-ce que j’en veux un à tout prix ? Non, je ne pense pas que je pousserais la médecine dans ses derniers retranchements ou que je passerais à l’adoption.

Et je suis une grande anxieuse, je me pose encore plus de questions:

Est-ce que saurai bien m’en occuper ? Je pense que oui, même si les enfants des autres ne me passionnent pas.

Est-ce que je devrai m’en occuper toute seule une grande partie du temps ? C’est une grande question, vu les horaires de travail de mon homme. Par contre, ses horaires de sommeil complètement aléatoires devraient m’aider pour les biberons de nuit !

Est-ce que trouverai une crèche/maman d’accueil pour le garder ? Je ne sais pas, ça n’a pas l’air gagné à Bruxelles, où il faut s’inscrire sur des listes d’attente quasi avant d’avoir conçu l’enfant. Et si en plus on déménage en changeant de commune, ça promet ! Est-ce que je dois déménager avant alors ? Ce n’est pas si simple que ça. Et faire le tout en étant enceinte ou avec un tout jeune bébé, ça n’a pas l’air évident. Bref, de gros problèmes de timing en perspective. Et puis la Belgique est un des pays d’Europe où le congé de maternité est des plus courts: 3 mois environ. Et si je dois attendre que le (non-)gouvernement change ça, je pourrai avoir un enfant en 2015 ! Vivement le Canada ou le Danemark où c’est un an, et où les papas ont plus que 10 jours eux aussi.

Est-ce que vais pouvoir adapter mon régime alimentaire sans trop avoir d’envies de fromage au lait cru ou d’un bon verre de vin ou d’un cocktail ? Aïe, mais il faudra bien. Au moins, j’ai déjà eu la toxoplasmose et je pourrai manger des viandes qui ne sont pas carbonisées.

Est-ce que pourrai faire des grands voyages ? Oui, sans doute. Je n’irai pas avec un bébé dans un pays sans trop d’infrastructures mais certains pays comme la Thaïlande ou le Vietnam ont ce qu’il faut. L’expérience du voyage sera cependant tout à fait différente. Et certains voyages seront malheureusement reportés, à moins de pouvoir laisser le petit chez une personne de confiance. J’ai toujours cette envie très pressante de retourner au Laos, de montrer à diane en quoi ce pays m’a tant fascinée à l’époque.

Est-ce que ça va bouleverser ma vie ? Oui. Là, il n’y a aucun doute !!!!!

Est-ce que je suis prête pour un emploi du temps plus chargé ? Aujourd’hui déjà, je me sens parfois débordée. Il y aura beaucoup de choix à faire, c’est certain.  Une diminution d’horaire pourrait être une solution mais si c’est pour faire la même quantité de travail en 4/5 du temps, ça ne sert à rien (je me connais, les semaines de quatre jours, c’est ce que je fais).

Est-ce que les grasses matinées appartiendront aux temps passés ? J’espère que non… sachant que mes besoins en sommeil déjà conséquents aujourd’hui seront probablement accrus.

Est-ce que je vous le dirai quand le moment sera arrivé ? Vous le verrez bien !

Et vous ? Jamais de la vie, oui mais pas tout de suite ou c’est déjà trop tard ? Je suis curieuse de vos réactions par rapport à mes questionnements, et à la maternité/paternité tout court. Et si vous avez des sites/blogs à me renseigner…

ma maman et moi, à un mois

30 réponses sur « Et pour 2009, un bébé ???? »

  1. Eh bien justement! j’ai failli te poser la question aujourd’hui…
    Donc, je récapitule (un peu pour moi – la question me concerne ) en vrac, ton billet fait peur. Je crois que si tu veux vraiment un enfant, toutes ces questions / angoisses doivent passer au second plan. J’imagine qu’à la place de ce pragmatisme un peu fou, il y a une envie qui grandit, qui grandit en toi juste à l’endroit qu’occupera ton enfant.
    D’ailleurs, supposons que tu sois célibataire. Soit tu es contente de ton sort, et tu restes seule. Soit tu rêves de rencontrer quelqu’un – y aurait-il, alors, une liste semblable à celle que tu viens d’écrire pour un enfant? Non… Peut-être que désirer un enfant, c’est tout aussi compliqué/évident que d’attendre l’amour…

  2. La comparaison avec être célibataire ou non ne tiens pas la route, on parle dans ce cas de deux adultes responsables et autonomes, avoir un enfant c’est s’engager à être responsable de la vie et de l’avenir d’un être dépendant, vulnérable et immature pendant un tiers de sa vie. Les enjeux ne sont pas les mêmes, et quand on veut le meilleurs pour son enfant et que l’on déjà pas toujours confiance en soi ça donne à réfléchir, il ne s’agit pas juste de se jeter dans le vide en espérant que tout aille de soi, il faut apprendre à planifier et à s’organiser tout en aillant aussi une vie en dehors de l’enfant et du boulot, histoire de ne pas devenir fou et de se finir par ne plus se supporter avec une séparation à la clé, et puis il y a l’angoisse de l’accident ou de la maladie, mes parents sont séparés depuis que j’ai 5 ans et je dois dire que l’ambiance n’a jamais été aux beau fixe surtout avec un frère handicapé mental à 100%. J’ai peur ne pas être assez présent et je ne peus pas vraiment réaménager mes horaires de travail. Foncer droit dans le mur, non merci. Avoir un enfant c’est pas acheter une paire de chaussure, même si on l’a pour le plaisir ausi.

  3. Bien sûr, mais il en va ainsi de toutes les grandes décisions dans la vie : c’est un milieu entre désir et raison. Simplement si l’un étouffe l’autre, ou si l’un manque à l’autre, c’est mal engagé!

  4. Pour moi, c’est bien simple : je n’envisageais pas, mais alors pas du tout d’avoir des enfants avant de rencontrer mon homme. Jusque là, j’opposais à la maternité un refus catégorique. Sans doute parce que je n’avais pas trouvé la personne qui a su éveiller en moi un réel désir de laisser un témoignage d’une belle relation.
    Car, avoir un enfant, pour moi, c’est surtout ça : un homme, une femme et beaucoup d’amour.
    Bien sûr, il y a le mythe de l’horloge biologique qui n’en est pas un (j’ai 31 ans). Mais avant tout, il y a l’envie de construire quelque chose de grand à deux. Et qu’y a-t-il de plus grand, dans une histoire d’amour, qu’un enfant ?

    Je pense qu’il ne faut pas se poser trop de questions. Il y a certes un minimum de bien-être matériel à prendre en compte. Il y a surtout un ressenti à avoir. Don’t think : feel !
    A toi de savoir si tu te sens prête, avec tes tripes, pas avec ta tête.
    Et, qui sait, peut-être deux congés maternité à la fin de l’année ? 😉

  5. J’en pense qu’en effet, il y a deux dimensions: le questionnement est important, et d’ailleurs je réponds à mes questions, plus ou moins positivement d’ailleurs, et puis il a les sentiments, le feeling qui peut grandir avec les jours et les semaines. C’est quelque chose qui chez moi met du temps à se construire, beaucoup plus que dans d’autres situations comme acheter une maison (oui je l’ai un peu fait sur un coup de tête !). Un bébé ça engage plus qu’une relation avec un homme, comme dit diane, c’est pour la vie, et donc il faut réfléchir.
    Jusqu’à ma précédente relation, j’étais convaincue que je voulais un enfant, plusieurs même, et puis certains commentaires m’ont fait douter très fort, au point où je me suis dit que ce n’était pas pour moi. Je pense que tout ça fait que c’est difficile encore pour moi de me décider aujourd’hui.
    En tous cas, je pense que cette discussion ici est bien utile, et merci pour vos commentaires !

    et @ Mademoiselle Catherine: j’espère de tout coeur que ce que tu me dis là présage un bel avenir…

  6. Justement, je ne veus pas passer à côté de son éducation, je finis tous les jours à minimum 18h30/19h00 mais régulièrement jusqu’à 21h00 parfois plus et on peut rajouter les week-ends par dessus, je ne veus pas de « pourquoi il est jamais là papa ». Il faut que je mette les choses au point au bureau mais je ne veus pas perdre ma place non plus.

  7. Oui mais il aura la mauvaise influence des clients pubs, pas un très bon exemple d’éducation, il ya peut-être une crèche d’entreprise dans le parc da vinci ceci dit…

  8. Beaucoup de questions, mais je vois que tu as déjà des réponses! En tout cas je te souhaite bonne chance pour cette nouvelle aventure! Personnellement je suis encore bien loin de tout ça…!

  9. Merci !
    Quand j’étais aux études comme toi, je ne m’imaginais certainement pas avec un enfant. Mais j’ai sans doute quelques années de plus… 36 ans donc.

  10. Une fois passée l’évidence qui soutient que désirer un enfant est un acte égoïste, il faut éviter de trop se projeter dans d’hypothétiques cas de figure.
    Bien sûr qu’il faut un minimum envisager le « cadre éducationnel » du futur bébé. Bien sûr que ça passe par la relation entre les parents, la situation bassement (mais nécessairement) matérielle. Mais ce genre d’évènements se prépare avec les angoisses qu’ils génèrent a priori. Je m’explique: il est normal, presque inévitable de sentir le stress à l’approche de l’inconnu (un peu comme « sa première fois »,…), mais il faut savoir s’en servir. Ce n’est jamais qu’un signe de l’importance qu’on accorde à l’évènement. C’est donc en soi une bonne chose. Et puis le naturel prend vite le pas sur l’angoisse. On ne nous éduque pas à devenir parents, pas plus qu’on ne nous apprend à respirer. Il y a une forme… de naturel animal, d’instinct de conservation qui nous pousse souvent à faire les bons choix (ce n’est pas le cas de tout le monde, hélas).
    Je suis un papa heureux, oui.
    Et les « contraintes » s’oublient vite avec le sourire d’un enfant. On change aussi. Ses préoccupations premières, ses envies, ses heures de sommeil…
    Promis, j’écris un article dans Flair la semaine prochaine 🙂

  11. Mes journées sont plutôt longues puisque je quitte mon domicile vers 6h et que je rejoins mes pénates entre 17h30 et 18h30 (qd tout va bien).
    Et mes heures de sommeil je les range au placard, pas utile pour moi.

  12. Merci François, au moins c’est clair !

    Et merci à tous pour vos commentaires ! Tout ça a fait que c’est le billet le plus lu du blog. Comme quoi sur les sujets importants, tout le monde a son mot à dire.
    Et que ceux qui ne se sont pas encore exprimés se lancent… j’aimerais avoir votre avis et faire votre connaissance.

  13. Pour aller plus loin et se préparer mentalement et physiquement à l’heureux événement, « La grossesse des paresseuses » vient de sortir.
    D’ailleurs, mon libraire a eu un petit sourire entendu quand j’ai posé sur son comptoir « La méthode simple et efficace pour arrêter de fumer » et ce petit guide drôle, clair et vachement bien foutu pour avoir réponse à tout ou presque…

    http://www.lesparesseuses.com/2009/01/nouveaut%C3%A9-la-grossesse-des-paresseuses-.html

  14. Ouh laaaa ! Ne mettons pas la charrue avant les bœufs : déjà, beau gosse et moi allons trouver un appartement, après je verrais où j’en suis avec la cigarette…

    Par contre, pour le baby-sitting, j’ai peur d’être une peu loin 😉

  15. Même âge que vous, questions identiques pour moi…ou presque :). Est-ce que je veux un enfant à tout prix….il y a une limite que je mets évidemment, mais si la médecine peut m’aider, je n’hésiterai pas. Cela fait partie de notre projet de vie, d’avoir un enfant…et foi de moi, ce sera pour 2009 (enfin, je l’espère :)).
    Ceci dit,on m’a toujours dit de ne pas se poser trop de questions… 😉

  16. Bonne nouvelle, je pourrai travailler un jour par semaine à la maison pendant sa première année, ma direction est tout à fait d’accord, à condition que ce soit toujours le même jour, c’est parfait, exactement ce que je voulais.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.