Les enfants de choeur

Voici un extrait de la 4e de couverture du livre de Tom Perrotta, Les enfants de choeur que j’ai terminé il y a quelques jours: « Avec Les Enfants de chœur, Tom Perrotta a écrit une comédie désopilante et d’une rare cruauté, tableau clinique parfait du bovarysme contemporain. Entre Tchekhov et Desperate Housewives, c’est un virtuose qui sait manier l’ironie et la satire sans jamais tomber dans la trivialité. »
Desperate Housewives donc. C’est ce qui m’a attiré. Et puis j’ai été déçue. Le seul personnage qui y fait penser, c’est Mary Ann, et elle n’apparaît qu’au début du livre et tout à la fin, comme si l’auteur avait eu un sursaut, qu’il se devait de parler d’elle à nouveau. Ces pages-là étaient cinglantes, cyniques, comme la série. Le reste du livre est un peu mou, sans trop d’intérêt, avec des références assez claires à Madame Bovary de Flaubert (c’est le livre que l’héroïne, Sarah, lit dans son groupe de lecture) mais même si je me souviens avoir peiné à le lire (pour l’école, à 17 ans), c’était bien plus profond et recherché.
Bref, me voici de nouveau en train de faire plein de commentaires négatifs sur un livre… Une excuse: je lis beaucoup de chroniques familiales (parce que j’aime ça) et du coup, je lis du bon, mais aussi du moins bon. Et je pense que je souffre pour le moment d’une petite overdose. Je suis donc passée à tout à fait autre chose.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.